Casino de Paris

Il est dans Paris des lieux prédestinés. Le Casino de Paris est implanté sur un de ces endroits magiques.


Dès 1730, là où l’on voyait des prés et des arbres, un site est aménagé pour les distractions du Duc de Richelieu. Fréquentée ensuite plus démocratiquement, la « Folie Richelieu » devient un lieu de spectacles jusqu’en 1811. Elle est remplacée par le Tivoli, un très vaste parc d’attractions animé par un artificier du nom de Ruggieri, aujourd’hui encore le grand nom des feux d’artifice de Paris.


C’est durant la sombre période de la guerre de 1914-1918 que le Casino de Paris va adopter la formule qui en fera une légende du Music Hall parisien.


En 1851, on construit l’église de la Trinité sur l’emplacement du Tivoli. Est-ce la fin de la vocation de plaisir et de gaieté du lieu ? Non, car le Baron Haussmann, l’aménageur tout puissant de Paris, la fait démonter et reconstruire un peu plus bas !